La mise en oeuvre

La mise en œuvre de nouveaux outils et méthodes en santé publique et en pratique clinique exige généralement des stratégies pour impliquer les parties prenantes concernées et pour transférer les connaissances acquises aux niveaux politiques appropriés.

Nous utiliserons des méthodes de recherche qualitative des sciences sociales pour identifier les obstacles et les facilitateurs pour la mise en œuvre de la surveillance récurrente de la résistance aux antimicrobiens basée sur LQAS dans les domaines humain et vétérinaire, et fournir des conseils sur les stratégies de mise à l'échelle. Les discussions de groupe sont animées par des spécialistes des sciences sociales expérimentés et impliquent un large éventail de parties prenantes (médecins, agriculteurs, microbiologistes, pharmaciens, experts en santé publique, santé vétérinaire experts, comités de gestion des antimicrobiens, comités des directives thérapeutiques). Les listes de sujets à utiliser dans les discussions sont préparées par le consortium OASIS après consultation d'experts sur la surveillance de la RAM et l'élaboration de politiques dans les domaines respectifs One Health.

La recherche sur la mise en œuvre met fortement l'accent sur les stratégies d'utilisation des connaissances: comment les résultats obtenus du projet peuvent-ils être communiqués de manière optimale pour les différents groupes de parties prenantes et facilitent la traduction des résultats dans la politique?